10 km & semi-marathon de Fleurbaix, le 5 mars 2017

ClementFleurbaixMelanieFleurbaix

 

On trouve toujours plus fort que soi. Même le meilleur des meilleurs finit par tomber un jour ou l’autre sur un athlète qui arrivera à le surpasser. Et quand il ne s’agit pas d’un autre athlète, c’est notre environnement qui se charge de nous ramener les pieds sur terre. Ainsi, malgré une préparation parfaite, il est parfois impossible d’atteindre son objectif quand les conditions météorologiques cherchent à montrer que l’on n’est pas grand-chose face à elles.

Certes, une fois de plus, comme cela me l’a déjà été fait remarquer, mon résumé débute par la météo affrontée lors de cette compétition. Mais il est difficile de faire abstraction de la météo quand on parle des épreuves de Fleurbaix !

En ouverture de la saison de courses sur route, elles proposent des parcours très roulants, que ce soit pour le 10 km ou le semi-marathon. Mais pour corser un peu l’effort des athlètes, le vent vient souvent jouer les trouble-fêtes. Et cette année, la tradition a été respectée, au grand dam des coureurs, car il fut assez fort pour être ressenti durant tout du long de la course, freinant les ardeurs des participants.

Néanmoins, malgré cela, de nombreux records ont été battu lors de cette compétition ! Le sérieux de nos coureurs paie, et cela rend très optimiste pour les prochains 10 km et semi-marathons, notamment pour les Foulées Valenciennoises se disputant le 2 avril prochain, sur un nouveau parcours très roulant.

Avant de passer aux résultats, une petite remarque… Au moment d’écrire cet article, et contrairement à ce qui a été annoncé sur place, avant le départ de la course, c’est le temps officiel (temps pris entre le départ du premier sas et le passage de la ligne d’arrivée de l’athlète, quel que soit son sas de départ) qui a été utilisé pour classer les coureurs, au lieu d’utiliser le temps réel (temps pris entre le passage sur la ligne de départ du coureur et son passage sur la ligne d’arrivée). Dommage, car le temps officiel n’est pas représentatif de la performance des athlètes, notamment ceux partis dans les derniers sas où la différence entre les deux temps est très importante.

 

10 km – 1423 arrivants

Les concurrents du 10 km peuvent s’estimer heureux : s’ils eurent à supporter le vent, ils réussirent néanmoins à éviter la pluie durant leur course. Le premier valenciennois à franchir la ligne d’arrivée est Clément Campini, 71ème (46ème SEM) en 35’37 réel (35’41 officiel) : un record sur 10 km, qui vient concrétiser les progrès entrevus à l’entrainement ! Pas de record pour Maxime Taulet, 123ème (82ème SEM) en 37’14 (37’18 officiel), Ludovic Leduc, 156ème (98ème SEM) en 38’28 (38’32 officiel) ou Arthur Loeuil, 189ème (8ème JUM) en 39’37 (39’41 officiel), qui ont souffert face au vent.

De retour d’un séjour de l’autre côté de l’Atlantique, Anne-Sophie Flahaut se classe à la 345ème place (12ème SEF) en 43’30 (43’37 officiel). Avec un temps officiel identique, Anne-Sophie est suivie dans le classement par Nicolas Bielen, 346ème (171ème SEM) dont le temps réel, 42’21, est pourtant meilleur… Temps qui lui permet d’ailleurs de battre son record sur 10 km !

Pour le record, ça s’est joué à pas grand-chose pour Blandine Fiore : sa montre indiquait un temps exactement identique à sa performance de l’an passé sur le même parcours, son record sur 10 km ! Mais les puces ont fini par rendre leur verdict : elle finit 438ème (19ème SEF) en 44’25 (45’41 officiel) à 2 secondes de ce record… Cela s’est joué également à pas grand-chose pour Stéphane Bornat, qui finit 530ème (132ème V1M) en 45’46 (48’07 officiel). Le record sera battu à la prochaine course pour tous les deux !

Si je ne me trompe pas, ce 10 km de Fleurbaix était la première course sur route d’Yvonnick Gilbert sous les couleurs de l’USVA, qu’elle termine sur la seconde marche de la catégorie V2F ! Au général, elle se classe 567ème en 46’26 (48’49 officiel). Éric Leclercq continue sa progression après sa période d’arrêt : il gagne plus d’une minute sur son temps réalisé il y a quelques semaines à Bailleul, en se classant 634ème (158ème V1M) en 48’00 (50’21 officiel).

Même s’il est un peu déçu de sa performance, Pierre Gobinet reste devant une bonne partie des athlètes qu’il entraine ! Il se classe 699ème (10ème V3M) en 48’26 (52’09 officiel). C’est de quasiment une minute que Pascal Carcopino explose son record ! Avec un temps de 47’31 (52’46 officiel), il finit 727ème (106ème V2M). Vient ensuite Laurent Beaumont qui échoue à cinq petites secondes de son meilleur temps : il se classe 839ème (119ème V2M) en 50’25 (55’37 officiel).

Le petit groupe qui suit est un peu particulier… Venu à Fleurbaix pour faire de son mieux, Frédéric Siejak a finalement choisi une autre voie : servir de lièvre à Florence Lecolier, Sonia Amari et Safia Rami, pour leur faire franchir la barre des 55 minutes ! Florence est la première à passer la ligne d’arrivée, après être restée une bonne partie de la course avec ce groupe, alors qu’elle avait la capacité d’aller plus vite ! Elle prend la 1009ème place (53ème V1F) en 54’41 (1h00’09 officiel) … Officiellement, c’est son record mais elle va rapidement améliorer ce temps ! Le lièvre de ces dames se classe 1011ème (256ème V1M), en 54’41 également (1h00’10 officiel), heureux d’avoir vécu la course d’une autre manière. Si elle ne passe pas sous les 55’, Sonia explose néanmoins son record en finissant 1042ème (94ème SEF) en 55’29 (1h00’58 officiel). Quant à Safia, elle termine à la 1053ème place (22ème V2F) en 55’52 (1h01’20 officiel), après avoir essayé l’échauffement « aérobic » !

En plus, d’être heureux d’avoir battu son record personnel, Pascal Carcopino avait une autre raison d’être fier à l’arrivée de cette course… Sa fille Mélanie a rejoint l’USVA cette année mais elle ne peut s’entrainer à toutes les séances, notamment à cause de ses études. Elle participait à son premier 10 km à Fleurbaix et souhaitait faire 1h, voir un peu en dessous… Et c’est au final un beau 56’41 qui l’attend à l’arrivée ! Elle se classe 1092ème (10ème ESF, avec un temps de 1h02’09 officiel).

A noter également la présence de Christophe Bourlard sur cette course, sans puce, qui est venu se dégourdir les jambes… Nous avons pu aussi croiser Flavie Rousse, ancienne athlète de l'USVA qui ne serait pas contre reprendre une licence dans notre club...

 

Semi-marathon – 1509 arrivants

Si le semi-marathon a été un peu plus fréquenté au général que le 10 km, cela n’a pas été le cas pour les athlètes de l’USVA où seuls 4 d’entre eux étaient au départ ! Et comble de malchance, Dame Nature s’est déchainée sur eux, versant toute la pluie qu’elle avait gardé depuis le début de la matinée sur les infortunés coureurs…

Mais cela n’a pas empêché Primo Pohin de battre son record sur la distance ! Il se classe 224ème (109ème SEM) de la course, avec un temps de 1h32’27 (1h33’17 officiel). Transi de froid, Franck Meurisse finit 256ème (29ème V2M) en 1h32’53 (1h34’54 officiel). Geneviève Blin participait à cette course en préparation du Marathon de Paris. Elle prend la 1368ème place (29ème V2F) en 2h06’31 (2h13’56 officiel). Quant à Jean-Michel Lecocq, il se classe 1447ème (200ème V2M) en 2h14’09 (2h19’33).

 

Félicitations à tous pour ces résultats, notamment à ceux qui ont réussi à battre leur record dans de telles conditions ! Les coureurs ont pu compter sur les encouragements de Charlotte Vantine, Nicole Desmedt, Dominique Lawinski et Cyril Audras, qui se sont levés de bonne heure pour partager cette aventure sportive avec leurs camarades de club…

Bonne récupération à tous, et rendez-vous à Saultain, dans 15 jours, où à Valenciennes début avril !

 

Résultats : 10 km - semi-marathon (sur le site des organisateurs) - 10 km & semi-marathon (sur le site de la FFA)

Photos : Cyril Audras - Dominique Lawinski - Charlotte Vantine

Fédérations et partenaires

Athle59 LHDFA FFA IAAF Valenciennes2016 Lynx EnduranceShop Orgacolor DLM